Les Principes

LA FORME EVOLUTIVE

 

Cette technique est le fruit de onze années de réflexion et de pratique de divers
Arts Martiaux traditionnels et de quatre années d'enseignement de ceux-ci.
Elle ne vise ni à l'expansion de la méthode, ni à son exploitation en masse ou à sa reconnaissance dans le monde;
monde à la fois trop fermé et trop strict des Arts Martiaux et qui bien que très hostile à la nouveauté,
est pourtant le terrain d'œuvres de bon nombre de charlatans.

 

Les principes de la méthode 


La plupart des arts martiaux traditionnels voient leur champ technique restreint
pour des raisons de tradition, de croyance (ou même d'esprit limité dans la façon de les enseigner).

Ainsi, bien que chacune de ces techniques soit souvent très efficace dans un combat opposant
deux techniciens de la même école ou d'écoles différentes, elles le sont souvent moins en situation réelle.
Il semble que cela soit le résultat de l'enseignement figé de ces techniques qui le sont elles-mêmes;
c'est à dire enchevêtrées dans un schéma bien précis duquel on ne sort pas.

Or il semblerait que l'utilisation de plusieurs styles à la fois accroisse l'efficacité lors d'un combat.
Cette efficacité peut-être encore augmentée si l'on permet au pratiquant de s'investir lui-même (rôle actif) dans la technique;
c'est à dire de laisser libre cours à son imagination et à son instinct.

Ainsi le Kung-fu de la Forme Évolutive se propose d'augmenter l'efficacité du pratiquant par rapport à un style figé :

 

 

 

 

 

 

 

Kung-fu

Kung-fu, littéralement "celui qui se réalise dans son travail" est connu également sous le terme préféré de Wushu,
signifiant " celui qui brise la lance ".
Ces deux expressions sont en général employées pour exprimer
l'art martial, art de la guerre ou de combat.
Ici le mot "Kung-fu" a pour but de rappeler au pratiquant qu'il ne s'agit pas simplement d'apprendre à se battre,
mais de la pratique d'un art issu de nombreuses années de réflexion et de connaissances des art traditionnels souvent très anciens
qui répond à un code d'honneur, à des traditions, à des principes...
C'est une façon de vivre.
Le pratiquant sera un artiste martial et non un "bagarreur".

 

 

 

La Forme


Il s'agit de rappeler que cet art martial naît d'enchaînements codifiés et d'une pratique régulière de différentes techniques.
C'est ce qui le différencie du combat de rue.
Ainsi la forme sera le pilier de soutènement du style.
Cette partie étant la base de l'art, elle est composée de Taos et d'enchaînements qui font sa richesse et son intérêt.
Il s'agit de comprendre, d'apprendre et de connaître.
En fait, c'est ici que la majeure partie des possibilités offertes par le corps lors d'un combat sera envisagée.
Cette partie est celle qui se transmet telle quel, de façon à pouvoir évoluer avec des connaissances déjà établies
et qui seront ainsi l'héritage du Kung-fu de la Forme Évolutive.

 

Évolutive


C'est ici que la particularité de ce style va être mise en évidence
car si la forme ne néglige rien (haut, bas, court, long, frappes, clefs, projections, immobilisations),
c'est la possibilité évolutive qui permettra au pratiquant de donner tout son potentiel,
puisque rien n'est interdit ou supprimé et rien n'est terminé.
Ainsi le style pourra s'enrichir avec chaque nouveau pratiquant.


"Décide de ton chemin toi-même."

Cette étape comporte trois axes :

Le premier axe est constitué par les nouvelles possibilités sans cesse mises en évidence
 par le fondateur ou le professeur auprès de ses élèves.

Le deuxième axe est la mise en évidence de la libre expression dans la technique par le pratiquant
sous la surveillance de l'enseignant qui corrige, non la technique elle-même,
mais l'essence de celle-ci (son but premier : l'efficacité).

Le troisième axe vise à mettre en évidence chez le pratiquant sa faculté à continuer seul sa recherche de l'efficacité
et donc sa capacité véritable à innover, improviser, s'adapter ...
C'est l'aboutissement.